Thème du jeu


Le souk est en ébullition : c’est le jour du marché aux tapis ! Le plus habile des marchands sera bientôt désigné. Chaque joueur est un marchand qui essaie de supplanter les autres. À tour de rôle, chacun lance le dé puis déplace Assam, l’organisateur de la vente. Si Assam s’arrête sur un tapis adverse, le marchand paye une dîme à son propriétaire avant de poser un de ses tapis sur un espace adjacent en essayant de masquer les tapis adverses.
Un design exotique et des règles très simples : on tombe immédiatement sous le charme de Marrakech !
 

Description du jeu

preview
 
But du jeu

Gagner le plus de points en plaçant au mieux ses tapis.

Mise en place

On place le plateau de jeu au centre de la table et Assam sur la case centrale de celui-ci. Chaque joueur reçoit 30 dirhams (5 pièces de 5 et 5 de 1). Chaque joueur prend les tapis d'une couleur, à 3 joueurs 15 tapis, à 4 joueurs 12 tapis. A 2 joueurs, chacun reçoit 2 fois 12 tapis, donc 2 couleurs et les mélange pour former une pile avec ses 24 tapis.

Exemple de mise en place

Le dernier joueur à avoir passé ses vacances au Maroc débute la partie.

Déroulement de la partie

A son tour, le joueur actif effectue les 3 actions suivantes dans l'ordre :

Déplacer Assam
Le joueur peut choisir la direction du déplacement de Assam avant de lancer le dé. Il peut tourner Assam d'un quart de tour vers la gauche ou vers la droite, jamais lui faire faire un demi-tour.

Comment tourner Assam

Ensuite, le joueur lance le dé et déplace Assam du nombre de babouches obtenu. Quand Assam sort du marché, il suit les flèches à l'extérieur du plateau pour revenir sur celui-ci. Les flèches ne comptent pas pour une case.

Payer la dîme à un autre marchand
Si Assam finit son déplacement sur un tapis adverse, le joueur doit payer à ce marchand un dirham par demi-tapis de même couleur adjacents (pas en diagonale) à celui où se trouve Assam. La case de Assam compte également.

Le joueur doit payer 5 dirhams

Poser un tapis
Le joueur doit poser un tapis de sa couleur à côté d'Assam. Le tapis doit longer la case où se trouve Assam (pas en diagonale). Le tapis peut être posé sur deux cases vides, une vide et une moitié de tapis ou deux moitiés de tapis (on ne peut pas recouvrir entièrement un tapis avec son propre tapis).

Exemple de pose correcte

Fin de la partie

La partie prend fin dès que le dernier tapis est posé. Chaque moitié de tapis visible d'un joueur lui rapporte 1 point. Chaque dirham rapporte 1 point à son propriétaire. Le joueur qui a le plus de points remporte la partie. En cas d'égalité, le joueur avec le plus de dirhams remporte la partie.
 
Descriptif rédigé par LudiGaume

Cela ressemble à quoi ?


Marrakech - 1
Marrakech - 2
Marrakech - 3
Marrakech - 4
Marrakech - 5
 

L'avis de LudiGaume

De 3 à 5 parties jouées - 1 février 2008
 
Top à LudiGaume
  preview
Avertissement sur ses notations

Je n'ai jamais visité le Maroc et ses Souks. Mais je dois reconnaître que grâce à Marrakech, j'ai eu l'impression d'y avoir été. J'exagère ? Peut-être mais cela donne franchement envie d'y aller, ne fusse qu'en regardant la couverture de la boîte ou en manipulant les petis bouts de tissus.

Le jeu est prenant dès la première pose de tapis. Le hasard du dé est le côté piquant du jeu. Chaque lancé est l'espoir du résultat qui vous sauvera de la dime qui risque d'enrichir vos adversaires. Enfin, plus la partie avance et plus le plateau devient coloré et plus on s'émerveille de la superposition des tapis.

Marrakech est un jeu à posséder car son thème est très présent dès l'ouverture de la boîte, ses règles sont simples et rapidement assimilées, le hasard est équilibré. A posséder car dès la partie terminée, vous n'aurez qu'une seule envie retourner: à Marrakech pour y vendre vos tapis.

Bravo à son auteur et son éditeur qui ont su nous offrir un jeu magnifique dans une livrée magnifique.

Merci !

 
  • Le matériel magnifique
  • Simplicité de la règle
  • La dose de hasard parfaite
  • On est transporté au Maroc
 
Aucun commentaireMasquer
 

L'avis de Stéphan

De 6 à 10 parties jouées - 3 février 2008
 
Indispensable
  preview

Milles et une nuits de splendeurs …

Dans le souk, les tapis volent et virevoltent, s’entrelacent et se recouvrent, forment une mosaïque de couleurs chamarrées pour le plaisir des yeux. Assam, le marchand, va et vient, ses pieds glissent dans l’océan de tapis, il cherche le meilleur emplacement pour poser ses nouvelles acquisitions. Seul les tapis les mieux en vu rapporteront de l’argent à leur propriétaire. Qui a dit que vendre des tapis n’était qu’une histoire de tchatche …?

Pour une fois Gigamic troque la froide beauté austère du bois pour la chaleureuse sensation du tissu. Un choix qui sied à merveille au petit monde de l’abstraction et de ses mécanismes simples mais tellement riches. Car si la réflexion reste pure et belle, le toucher lui donne une saveur nouvelle, une véritable concrétisation visuelle et tactile.

Marrakesch est un jeu de placement et de pose relativement léger. Les règles sont faciles et agréables, se maîtrisent rapidement et laissent suffisamment de liberté que pour pouvoir s’apprécier sur de nombreuses parties. Le jeu est plus opportuniste que stratégique. Le placement des tapis n’y est pas si innocent que cela et demande un peu de jugeote. Tous ces éléments en font un jeu d’abstraction facile et accessible, familial, excellent jeu d’initiation pour les enfants à partir de 6 ans, une première approche des notions d’espace et de surface chères à d’autres jeux semblables comme les échecs par exemple.

Mais le point fort de ce jeu reste l’agréable découverte d’une nouvelle façon d’appréhender le jeu, plus tactile, plus concrète avec la manipulation des tapis mais aussi du reste du matériel (pièces et personnage). Le choix du tissu comme matériel de jeu n’est pas neuf mais il étonne toujours tant il donne une saveur différente du bois, des cubes ou du métal. Preuve que le matériel peut faire beaucoup dans la saveur finale du jeu.

Marrakesch est une étonnant découverte qui renouvelle avec brio la gamme des jeux abstraits proposés par Gigamic : un nouveau matériel mais une approche identique : beauté du matériel associée à beauté des mécanismes. Espérons qu’ils continuent dans cette voie en nous proposant d’autres matériaux tout aussi étonnant … et surtout tout aussi amusant !

 
  • Très bien pour débuter avec les enfants
  • Le charme du matériel
  • Un cran au dessus du reste de la gamme Gigamic
 
Aucun commentaireMasquer