Thème du jeu


Pendant des centaines d'années, Golden Horn était un port mercantile qui attiraient tous les navires. Serez-vous le meilleur commerçant et le plus rapide pour apporter vos marchandises ?

Cela ressemble à quoi ?


Golden Horn: Von Venedig nach Konstantinopel - 1
Golden Horn: Von Venedig nach Konstantinopel - 2
 

L'avis de LudiGaume

3- De 6 à 10 parties jouées - 20 août 2013
 
Très Bon
  preview
Avertissement sur ses notations

Golden Horn est très attrayant par son illustration et son thème maritime. Et puis, on retrouve Léo Colovini, un auteur que nous apprécions beaucoup chez nous.

Tout d'abord, il faut parler du matériel qui est du plus bel effet une fois monté. Les bateaux en 3D sont magnifiques et offrent un plateau de jeu magnifique. Leur manipulation est très plaisante et on peut réellement les charger de cubes sans que cela ne dépasse. Mais, il y a un mais, il faut faire très attention lors du montage de ces derniers. Le carton des 2 sections de la proue des bateaux est fragile au niveau de la pliure et à parfois tendance à se décoller entre les différentes couches de cartons. Rien de grave, cela ne nuit pas à la beauté du jeu mais il faut monter le tout avec la plus grande précautions. Sinon, le reste du matériel est impeccable.

Le jeu fait penser immédiatement à Cartagena car on saute au dessus des cases occupées et les cartes sont une denrée rare qu'il faut jouer à bon escient. Ici, il faut charger des marchandises d'un port à un autre, le tout en essayant de réaliser des lignes de cubes avec les six couleurs différentes. Les bonus sont la clé du jeu. Mais, ce n'est pas si simple car l'astuce du jeu réside dans la couleur des voiles des bateaux. Ces dernières permettent de passer d'une case à la case suivante si la couleur correspond à votre voile mais en revanche, la couleur des voiles vous empêche de charger les cubes de même couleur. Subtil et intelligent. Aussi, le nombre de couleurs de vos voiles déterminent le nombre de cartes que vous reprenez quand vous arrivez dans un port. C'est très réfléchi et vous demandera beaucoup d'attention pour tirer le meilleur profit de vos 3 bateaux.

On notera également une part de hasard dans le tirage des cartes qui sont là pour remplacer les couleurs de voiles que vous n'avez pas sur votre navire. Parfois, ne pas avoir la bonne carte ralentit fortement certains de vos navires mais c'est le jeu.

L'action Pirates est un peu anecdotique car on aura tendance à la jouer en fin de partie pour affaiblir un adversaire ou compléter une série. Deux cartes pour un seul cube est un coût conséquent.

D'ailleurs, il faudra bien surveiller ses adversaires pour bien sentir qui serait susceptible de mettre fin à la partie. C'est en général, un joueur qui met fin à la partie quand il a au moins une série de 6 couleurs. On finit rarement sur épuisement des cubes.

Golden Horn est un très bon jeu, qui se joue dans un timing parfait et qui plus est plaisant à regarder. On y joue avec plaisir en parallèle avec Cartagena.

Très réussit.

 
  • Les bateaux
  • La mécanique et ses combinaisons
  • Le petit goût de Cartagena
  • Passer d'un port à l'autre en un tour.
 
  • Le carton des proues parfois un peu fragile
3 commentairesMasquer