Thème du jeu


Tout est une question de réseautage…

Un épilogue : le septième jeu du GIPF project.

LYNGK se joue avec des pièces de 6 couleurs différentes, chacune représentant un jeu du GIPF
project. Il n’y a en fait que 5 couleurs actives, puisque la sixième couleur (le blanc tacheté, ci-dessous
appelé simplement le « blanc ») n’est pas une couleur en soi : elle sert à représenter n’importe
laquelle des 5 autres couleurs. En début de partie, les pièces des 5 couleurs sont neutres, c’est-à-dire
qu’elles appartiennent aux deux joueurs. Durant la partie, chaque joueur devra réclamer 2 couleurs,
ce qui signifie que l’adversaire ne peut plus jouer avec les pièces de ces couleurs. Le but du jeu est
de construire des piles de 5 pièces de couleurs différentes. En fin de partie, celui qui détient le
plus grand nombre de piles de 5 pièces est déclaré gagnant.
 

L'avis de LudiGaume

Plus de 10 parties jouées - 28 mai 2017
 
Top à LudiGaume
  preview
Avertissement sur ses notations

Le projet GIPF se voit offert un n°7. Ce dont je n'osais plus rêver. Et quel bonheur !

Donc, on retrouve tout l'univers du projet GIPF grâce à ces pions tellement GIPF et leurs couleurs qui sont un hommage, un rappel, aux jeux précédents. Chacune des couleurs est associée à un jeu précédent.

Dans LYNGK, il faut essayer de créer des piles de 5 couleurs différentes afin de sortir les pièces du plateau de jeu. Mais à qui appartient la pile ? A toi ou à moi ? En fait, c'est à vous de décider. Au début de la partie, tous les pions peuvent être joués par les deux joueurs. On a le droit de jouer n'importe quelle couleur tant qu'elle n'a pas été réclamée par l'un des deux joueurs. Une fois réclamée, la couleur vous appartient et vous seul peut bouger les pions ou les piles de cette couleur. C'est le défi du jeu, quand choisir sa ou ses deux couleurs ? Tout de suite ? Le plus tard possible ? Un dilemme de fou qui vous retourne le cerveau. Mais l'avantage d'avoir une couleur c'est que l'on peut faire le LYNGK c'est à dire s'appuyer sur les positions de sa couleur pour s'empiler plus loin et surtout sur la couleur qu'il vous manque. Vos pions deviennent votre réseau. C'est terriblement intelligent et demande beaucoup de pratique pour bien lire le plateau et en tirer le meilleur.

Mais il y a aussi le blocage. Il suffit d'empiler des couleurs déjà présentes dans une pile adjacente ou en ligne pour la bloquer car il n'est pas permis de prendre deux fois la même couleur. C'est une autre méthode de jeu qui vous permet parfois de l'emporter. Prendre ou bloquer c'est tout le sel de ce jeu.

LYNGK est un Top à LudiGaume pour deux raisons : par ce qu'il me replonge dans le bonheur du projet GIPF et parvient à offrir des parties tendues et immersives.

A posséder sans faute si vous êtes fans du projet GIPF ou si vous aimez les jeux abstraits exigeants et beaux.

 
  • Matériel toujours aussi agréable
  • La liberté en début de partie
  • Le dilemme du choix de la couleur
  • La règle Lyngk
  • Jouer le blocage
 
  • Rien, avoir attendu aussi longtemps pour le n°7 mais il est la !
  • Risque de paralysie analytique
Aucun commentaireMasquer