Thème du jeu


Du "pain et des jeux", voilà la devise des empereurs romains pour satisfaire leur peuple. Avec plus de 200 jours de fête par an, les Romains se bousculaient aux arènes pour assister aux jeux.

La plus grande arène de l'Empire Romain, située entre les collines du Palatin et de l'Aventin, était le célèbre Circus Maximus. Les courses de chars déplaçaient des foules en 500 avant J.C. Sur une piste de 1200 mètres, qu'il fallait parcourir 7 fois, les auriges (conducteurs de chars) se livraient une lutte sans merci. Ave Caesar, le jeu culte de Wolfgang Riedesser, recrée ces courses de chars téméraires de la Rome Antique.
 

Description du jeu

preview
 
But du jeu

Remporter le plus de courses et obtenir le plus de points à l'issue de celles-ci.

Mise en place

Tout d'abord, il faut sélectionner le parcours de jeu en fonction du nombre de joueurs. On prendra le plateau A pour 3 à 4 joueurs et le B à 5 - 6 joueurs. Ensuite, il faut décider du nombre de courses de la partie, soit 2 en utilisant les 2 parcours du plateau (d'abord le jaune) ou 4 en effectuant les 2 parcours dans le sens des aiguilles d'une montre puis l'inverse.

Les 2 plateaux de jeu

Chaque joueur prend le paquet de cartes, la pièce et le char correspondant à sa couleur. Chacun mélange ses cartes.

Pour placer les chars sur la ligne de départ, chaque joueur retourne sa 1ère carte, celui qui a la plus grande valeur place son char sur la 1ère case de la ligne de départ. Ensuite, le joueur à sa gauche prend la place suivante et ainsi de suite. En cas d'égalité de valeur de carte, on départage les joueurs grâce à la carte suivante, ...

Les joueurs mélangent à nouveau leurs cartes.

Déroulement d'un tour

Le tour se décompose comme suit pour chaque joueur :

 Choisir une carte
Le joueur choisit une carte de sa main et la place face visible devant lui.

 Déplacer son char
Le joueur doit déplacer son char du nombre exact de cases indiquées par la carte.

Il peut changer de couloir (sauf s'il y a un mur, cela s'effectue en diagonale. Il ne peut y avoir qu'un seul attelage par case.

Le changement de couloir

Si un joueur est bloqué, il replace sa carte sous son paquet de cartes non utilisées.

Une situation de blocage

Le joueur en tête ne peut pas jouer de 6 sauf s'il bloque tous les autres chars car il est dans un passage étroit et qu'il n'a que des 6 en main.

 Reprendre une carte
Son déplacement terminé, le joueur reprend une nouvelle carte s'il en a encore.

Au cours de la partie, chaque joueur doit passer dans l'allée impériale, s'arrêter pour saluer César et lui remettre sa pièce de monnaie. Si après le deuxième tour, l'allée est bloquée le joueur doit passer et attendre qu'elle se libère. S'il y a blocage avant, il passe son chemin et devra y passer lors des tours suivants.

L'allée impériale

Fin de la course

La course se termine quand tous les joueurs ont passé la ligne d'arrivée. Le premier reçoit 6 points, le second 4, le troisième 3, le quatrième 2 et le cinquième 1.

Fin de la partie

La partie se termine à l'issue du nombre de courses défini au départ par les joueurs. Celui qui a le plus de points remporte la partie.
 
Descriptif rédigé par LudiGaume
 

L'avis de LudiGaume

29 janvier 2006
 
Indispensable
  preview
Avertissement sur ses notations

Un jeu échangé avec François Haffner qui en avait encore un de disponible pour un club. On l'en remercie encore quoi que la chance nous a souris car nous en avons retrouvé un lors d'une brocante.

Voilà certainement le plus gros problème de ce jeu : il n'est plus édité et donc difficile à trouver. 2006, une bonne nouvelle, le jeu va être réédité.

Ce jeu fonctionne à merveille et offre, via sa simplicité et son thème très fort, des parties endiablées où tous les coups sont permis. Le plaisir de bloquer les adversaires est un des meilleurs moments du jeu. La course est palpitante et chacun en redemande.

Un jeu indispensable pour égayer des soirées avec des joueurs de tout niveau.

 
  • Le matériel qui colle au thème
  • Les possibilités de blocage
  • L'équilibre par le fait que chacun à le même paquet de cartes
  • Simple à expliquer
  • La bonne humeur qu'il génère
 
Aucun commentaireMasquer
 

L'avis de Jérôme

De 6 à 10 parties jouées - 19 mai 2005
 
Indispensable
  preview

Ave César est un jeu extraordinaire de simplicité et très amusant. Tout le monde à les mêmes chances au départ puisque tous disposent des mêmes cartes. Le grand plaisir du jeu est de se placer sur une case pour bloquer les autres joueurs et les forcer ainsi à passer leur tour. On ne s’ennuie jamais car les tours de jeu sont rapides. C’est très abordable avec des nouveaux joueurs et la partie n’est pas très longue. Il s’agit du meilleur jeu de course que je connaisse.

Aucun commentaireMasquer
 

L'avis de Frédéric

8 mai 2005
 
Indispensable
  preview
Avertissement sur ses notations

Ave César est un jeu très simple et très amusant qui s’adresse à un public assez large.

Je le range dans la catégorie des jeux d’ambiance dès lors que s’il ne présente pas, à mon avis, de grand intérêt sur le plan tactique ou stratégique, il génère par contre une atmosphère très conviviale. Il est très plaisant en raison des « gentils » coups fourrés que peuvent se faire les joueurs. On est, en outre, très loin d’un jeu simulationniste. Le jeu est assez largement dominé par le hasard du tirage des cartes et par les blocages plus ou moins contrôlables ou prévisibles. Mais qu’à cela ne tienne tant que l’on s’amuse autour du circus maximus, et croyez-moi on s’y amuse!

Ave César est un jeu dont les règles sont courtes et simples. Les mécanismes de jeu sont eux aussi très faciles à assimiler.

Le matériel est de toute beauté et le plateau de jeu réversible offre plusieurs parcours différents.

Ce qui me frappe dans ce jeu est son caractère épuré: il est simple, beau, efficace et crée une ambiance très sympathique autour de la table qui permet aux joueurs de passer un bon moment sans le moindre esprit de compétition, la place finale de chacun n’ayant finalement pas la moindre importance. L’important étant d’envoyer ses collègues de jeu à l’extérieur des virages, de les bloquer ou, mieux, de les envoyer dans la fosse aux lions pour ne pas avoir été saluer César.

Les enfants peuvent y jouer sans trop de difficulté.

Dans sa catégorie, Ave César me semble être un jeu indispensable dès lors que peu de jeu allie aussi bien simplicité et ambiance.

Aucun commentaireMasquer