L'avis de Stéphan

Plus de 10 parties jouées - 5 février 2007
 
Indispensable
  preview

Carcassonne me vient directement à l’esprit quand d’aventures on me demande un jeu pour s’initier aux jeux de société de l’école allemande. Titre incontournable de la production ludique de ces dernières années, c’est résolument un candidat majeur pour devenir un nouveau classique.

Pourquoi ? Non pas que ce soit le meilleur - en cela je partage les avis de mes collègues ludiques – mais il possède des qualités plus qu’appréciables en terme d’accessibilité. Ce qui ne sera pas nécessairement un gage de qualité pour les joueurs acharnés mais sera sans doute un fort bon point pour un public plus occasionnel.

Un Domino intelligent
Carcassonne est une variation brillante, originale et intelligente du jeu des dominos, suffisamment que pour donner un nouveau souffle à ce type de jeu.

Un jeu esthétique
Le matériel de Carcassonne est agréable quoique relativement classique. Que ce soit la boîte de base ou les diverses extensions, l’ensemble est toujours de bonne facture. Les tuiles sont en carton rigide et résistent bien à l’usage, les pions en bois font toujours bonne figure même après de nombreuses parties. Point essentiel du jeu : la construction, avec les tuiles, d’un paysage sur lequel viennent se positionner les différents partisans. Le plateau de jeu est donc renouvelable et modulable en permanence. Un effort a été fait pour permettre la création de paysage agréable au regard. On prend d’ailleurs autant de plaisir à voir le plateau se former qu’à jouer.

Un jeu familial
Carcassonne a été pensé pour la famille, ça se voit. Des règles simples mais intéressantes assurent un intérêt important et un abord relativement aisé pour les plus jeunes ; pas trop de cas particuliers mais suffisamment de points tactiques, un intérêt pour les parents qu’ils soient joueurs habitués ou occasionnels. C’est le plaisir de jouer qui prévaut : on pioche une tuile, on cherche un bon emplacement, on place son partisan et on touche des points. On peut réfléchir intensément à la pose de sa tuile, chercher le meilleur emplacement pour soi ou le plus embêtant pour l’adversaire, fermer des constructions prématurément ou chercher à empêcher le déploiement de constructions déjà existantes. Il y a plein de choses à faire et une vraie richesse tactique. Mais la plupart du temps, on jouera sans réellement s’en soucier, pour le plaisir de faire un beau paysage, éventuellement grappiller quelques points mais toujours dans un esprit bon enfant qui font le ton des jeux vraiment familiaux.
Jamais de débordement ou d’écart sur cette ligne de conduite dans la série des Carcassonne, on est dans une configuration ludique qui doit rester agréable pour tous. Le plaisir de jouer avant tout.

Dans le même esprit, le jeu a été conçu pour être joué de 2 à 6 joueurs. Bon point : plus le nombre de joueur augmente, plus le jeu doit être entrevu différemment. A 2, on pourra jouer de façon très personnelle et très tactique. A plus, on devra vraisemblablement s’allier – ou plutôt profiter - des constructions des autres pour s’assurer moult gains. Petit bémol cependant, avec un grand nombre de joueurs, le temps d’attente entre chaque tour augmente exponentiellement et comme le jeu ne pousse pas à beaucoup à l’interactions pendant le tour de l’adversaire, on passera donc pas mal de temps à attendre – ce qui peut être frustrant même si la règle prévoit que l’on peut conseiller ses adversaires sur la meilleure façon de placer … ! Je dirai donc que la configuration idéal est de 2 à 4 joueurs avec une préférence pour le jeu à 2, tout simplement idéal.

Un jeu intelligent
Carcassonne est un jeu qui forme l’esprit ludique. Idéale initiation aux jeux de société modernes, il propose de façon très intuitive de nombreux éléments que l’on ne retrouve pas dans les jeux les plus classiques. Adieu hasard du dé, plateau fixe et mécanismes figés, vive la modularité du plateau de jeu, la richesse des possibilités tactiques, la liberté de s’émanciper des conditions de jeux trop rigides pour s’essayer à la saveur du calcul, du placement ou de l’anticipation façon mécanique allemande. Efficace donc pour faire découvrir une autre façon de jouer sans trop brusquer un « public » novice dont les habitudes de jeux sont parfois bien ancrées.

Un jeu rejouable
Point de lassitude en pays Cathare, le jeu de base offre déjà des parties sans cesse renouvelées qui ne lasseront peut-être que par force d’excès. Et même dans ce cas, on trouvera de quoi faire dans les diverses extensions de ce jeu – signe d’un succès et d’un intérêt certain du public allemand. Certaines sont plus tactiques comme Der Turm, d’autres plus amusantes comme Demoiselle et Dragon, la plupart relativement anecdotique mais suffisamment intéressante pour qui aime le jeu de base. Toutes sont compatibles, ce qui permet de choisir entre un jeu simple mais efficace et un jeu plus complexe aux multiples saveurs. J’en ferai sans doute une petite critique prochainement.

Un jeu excellent
Vous l’aurez bien compris, je suis un inconditionnel de Carcassonne – toutes version et toutes extensions confondues – que je pratique avec toujours autant de plaisir, même après de nombreuses parties. Aussi intéressant à 2 qu’avec un plus grand nombre de joueurs, il trouvera une bonne place dans toute ludothèque familiale.

Mon verdict
Un jeu indispensable pour jouer à 2.
Un très bon jeu pour 3 ou 4 joueurs.
Peu captivant à 5 ou 6.

 
  • Idéal pour initier
  • L'agréable sensation de construire quelque chose
  • Format moyen idéal à 2 - Très bon à 3 et 4 joueurs
 
  • Longueur de jeu à 5 ou 6
  • Extensions assez inégales

Laisser un commentaire:


Pour animer votre commentaire:
:D    :)    :lol:    ;)    ?:    :(    >:(
Nous n'acceptons plus de lien dans le texte de vos commentaires afin d'éviter les spams.
Merci de votre compréhension