Thème du jeu


Mutinerie en haute mer. Chacun s’est embarqué sur ce navire marchand en espérant marquer le plus possible de points de victoire, obtenus en vendant ses marchandises.

Le marchand obtient le meilleur prix pour ses marchandises, tandis que le débardeur peut choisir les produits qu’il embarque. Le mutin, néanmoins, a d’autres projets en tête. Avec l’aide du mousse, il compte bien s’emparer du navire et prendre la place du capitaine.

Le capitaine, d’autre part, espère bien, avec l’aide du quartier-maître, rester seul maître à bord.
 

L'avis de Guillaume

De 3 à 5 parties jouées - 26 septembre 2006
 
Indispensable
  preview

Meuterer est à mes yeux indispensable parce qu'il trouve sa place dans toute ludothèque du fait de son grand intérêt, de sa taille réduite à un simple paquet de cartes et de son prix petit-petit. Ce serait vraiment dommage de s'en priver !

Malgré la taille, il s'agit d'un vrai jeu de plateau d'une durée de 45 mn environ qui se joue en théorie de 3 à 4 joueurs. "En théorie" car, le jeu perd en intérêt à trois joueurs où les enjeux du choix des rôles sont plus réduits.

Meuterer est, avec Verräter, le pionnier des jeux à rôles : une grande famille à laquelle appartiennent des jeux qui ont fait leurs preuves comme Citadelles ou Puerto Rico. Cependant, contrairement à ces deux jeux, l'ordre dans lequel ces rôles sont pris diffèrent de tour en tour à partir d'un mécanisme très astucieux de vente de marchandises. Le nombre de cartes que l'on joue influe sur les points de victoire gagnés, la vitesse à laquelle on accède au choix des rôles, les prochaines marchandises qui sont en vente et les chances de réaliser (ou de résister à) une mutinerie. Avec l'indication de la fréquence de chaque type de carte dans le paquet, on aboutit à un jeu très controllable où l'on peut anticiper d'un tour sur l'autre.

Vient ensuite la mutinerie que le capitaine, le seul joueur qui ne choisisse pas un rôle comme les autres, peut décourager en sacrifiant une partie de son revenu en points de victoire. A lui de faire ses choix en fonction des risques de mutinerie liés aux cartes "sabre" encore en circulation. Tout le choix des rôles est orienté vers cette mutinerie : serez vous le mutin qui cherche à devenir le nouveau capitaine ou seconderez vous le capitaine pour toucher la prime. Le choix est délicat et déterminé par les scores à la table.

Meuterer me rappelle Tigre & Euphrate avec le calcul de probabilités que l'on fait à chaque tour et la part de bluff liée à la pose de cartes. On gère tout à partir de cinq cartes en main et le souvenir des cartes défaussées.
On retrouve également cette tension liée au retournement des rôles et aux risques pris lors des mutineries. Aurais-je assez de sabres pour l'emporter ? Vais-je être soutenu ?

Non, décidemment, Meuterer a beaucoup de charme et mérite vraiment d'être découvert.

 
  • Un système de rôles jubilatoire
  • Un jeu très équilibré
  • Un format compact
  • Un prix tout doux pour un vrai jeu de plateau
  • Des illustrations magnifiques réalisées par l'auteur lui-même
 
  • Des règles assez rebutantes de prime abord
  • Ne prend tout son sel qu'à 4 joueurs
Aucun commentaireMasquer

Laisser un commentaire:


Pour animer votre commentaire:
:D    :)    :lol:    ;)    ?:    :(    >:(
Nous n'acceptons plus de lien dans le texte de vos commentaires afin d'éviter les spams.
Merci de votre compréhension