Thème du jeu


Furunkulus est le nom du féroce monstre qui rôde dans la fosse de la forteresse du prince FIESO. Les joueurs doivent se frayer un chemin dans cette fosse afin de la traverser et trouver la sortie salvatrice. Mais attention à la mauvaise rencontre avec ce monstre infâme. Attention, aux flaques d'hémoglobines glissantes qui peuvent s'avérer fatale. Sauverez-vous votre peau dans cette pièce sombre et mal fréquentée ?
 

Description du jeu

preview
 
But du jeu

Etre le premier à faire sortir 3 pions à moins de 4 joueurs ou 2 à plus de 5 joueurs.

Mise en place

On place le plateau entre les joueurs. Chaque joueur choisit sa couleur et prend les pions correspondants. Chaque pion a 2 faces, une blanche et une noire qui présente un chiffre correspondant au nombre de cases de déplacement du personnage. La somme des 2 faces fait toujours 7. Les pions sont placés à l'extérieur du plateau, près de l'entrée, face blanche visible. On place un monstre sur la sortie, la case éclairée, regardant vers le mur marqué d'un M. On place les éléments du décor comme sur le schéma de la règle, pierres et taches d'hémoglobine. Les pierres tombales sont mélangées et la pile est placée sur le côté du plateau de jeu.

Le joueur le plus monstrueux commence et prend le pion 1er joueur devant lui.

Déroulement d'un tour

Un tour se déroule en 2 étapes :

 Déplacer les personnages
Chacun à son tour, les joueurs déplacent 1 pion et ensuite le retournent à la fin de leur déplacement. Le pion a changé de face. On effectue ces déplacements tant qu'il reste des pions avec la face de la mauvaise couleur. Au premier tour, tant qu'il y a des pions avec des faces blanches. Au premier tour, les joueurs doivent faire entrer uniquement 2 pions, le 3ème rentrera au second tour.

Les pions se déplacent horizontalement ou verticalement mais pas en diagonale du nombre de cases qu'ils souhaitent. On n'est pas obligé de jouer tous ses points de déplacement. Le pion peut faire des allers-retours. On peut même faire du sur-place et simplement retourner son pion. La case d'arrivée du pion doit être libre.

Les pions peuvent pousser les pierres à condition que la case derrière la pierre soit libre (autre pierre ou personnage) ou ne soit pas un mur de la fosse. Si une pierre est poussée sur l'entrée ou la sortie, celle-ci est directement enlevée du jeu.

Les pions glissent sur les flaques d'hémoglobine en ligne droite. On compte 1 point de déplacement pour atterrir sur la flaque et elle vous emmène sur la case en face. Si celle-ci est occupée par une pierre, la pierre est poussée. Si elle est occupée par un autre joueur, il faut s'assurer d'avoir encore au moins un point de déplacement pour pouvoir changer de direction car on ne peut pas pousser les autres pions. Il est interdit de s'arrêter sur une flaque. Les pierres poussées sur les flaques glissent également et s'arrêtent sur la flaque si elles ne peuvent pas sortir en raison de la présence d'une pierre ou d'un pion.

 Déplacer le monstre
On retourne la pierre tombale et on déplace le monstre du nombre de cases indiqués sur celle-ci. Si c'est une croix, ou deux, le monstre à 20 points de déplacements pour manger une ou deux proies.

Le monstre se déplace de la manière suivante : il regarde (gauche / droite / devant) puis se déplace d'une case. Il répète ce mouvement tant qu'il a des points de déplacement. Le fait de manger quelqu'un ne l'arrête pas, sauf s'il y avait des croix sur la pierre tombale.

Si le monstre ne voit personne (pion), il continue tout droit par contre s'il voit un ou plusieurs pions, il se dirige vers le pion le plus proche. En cas d'égale distance entre les pions, le monstre ne sait pas faire de choix et continue droit devant lui.

Le monstre pousse tout ce qui se trouve devant lui, pierre et pion, quelque soit le nombre de ces éléments alignés (2 pierres, 1 pierre - 1 pion, tout est poussé, il est surhumain). Si un élément est poussé contre le mur, il est écrasé, les pierres sont retirées du jeu, les pions sont comme dévorés.

Le monstre glisse également sur les flaques d'hémoglobine et n'est jamais bloqué car il pousse tout.

Le monstre passe également à travers les murs, il ressort du mur correspondant à la lettre qu'il vient de franchir. Par exemple, le mur du haut, point de départ, fait ressortir le monstre en bas vers l'entrée des joueurs, la lettre M.

A la fin de son déplacement, tous les points, le monstre regarde une dernière fois et se positionne en conséquence.

Fin de manche

La partie se déroule en 2 manches, une manche se termine quand l'avant dernière pierre tombale a été jouée. Lors de la première manche, les pions dévorés sont remis en jeu par leur propriétaire, par contre dans la seconde manche, ils sont perdus.

Fin de la partie

Lorsque l'un des joueurs pose la dernière tuile dans le château la partie prend fin et on procède au décompte final.

Variantes

Le jeu offre plusieurs variantes, on peut placer les éléments du décor de manière aléatoire ou 1 chacun à son tour. Dans la boîte sont également disponibles des cristaux qui fonctionnent comme des pierres mais le monstre voit à travers, des pierres de pivots qui font que le monstre change de direction à leur contact, des téléporteurs pour le monstre.

Pour bien commencer

Marre de sang, pilier, placement symétrique...Il faut apprendre toutes les positions où votre personnage est protégé malgré la proximité du monstre.
Les personnages vont tous au total à la même vitesse : attention tout de même à ne pas en laisser dans des situations dangereuses avec un ou deux points de déplacement.
 
Descriptif rédigé par LudiGaume
 

L'avis de LudiGaume

5 février 2006
 
Top à LudiGaume
  preview
Avertissement sur ses notations

Fun ! C'est un jeu magique qui commence gentiment. Mais dès que le monstre entre en action c'est la panique ! Chacun essaie de se planquer ou soit d'attirer le monstre vers les autres.

C'est une merveille ! Et complètement fou à plus de 4, que dire de 2 monstres dans la fosse.

 
  • La simplicité des règles
  • Attirer le monstre et le diriger vers les autres joueurs
  • Pouvoir jouer avec 2 monstres
  • Le design complètement dans le thème
 
  • Les pierres tombales avec des croix, c'est toujours les même qui prennent
  • On n'aime pas le monstre !
  • On n'aime pas jouer avec des joueurs qui ne suivent pas la partie car cela peut la tirer en longueur. Cas vécu : "C'est à qui de jouer ? C'est au jaune" X 100 !
Aucun commentaireMasquer
 

L'avis de Xavo

De 3 à 5 parties jouées - 18 juin 2006
 
Peu Captivant
  preview

Le design du jeu est très réussi : coloré, décalé et drôle. Le matériel est complet et suffisant pour jouer.
Le jeu est d'autant plus tactique qu'il y a peu de joueurs : difficile d'échafauder des plans à beaucoup sachant que les déplacements du monstre sont conditionnés par la position des joueurs. Ainsi, à six ou sept, il y aura bien plus de morts et le jeu devrait être plus "rigolo". Néanmoins, les tours sont longs car les joueurs sont toujours tentés de réfléchir. Il faut bien que le jeu conserve un intérêt. Les parties traînent en longueur et "l'humour" tombe à plat rapidement.
A moins de joueurs, le jeu se résume à des problèmes de placement simples où il est possible de nuire aux autres joueurs (l'éditeur a d'ailleurs mis en ligne un petit casse-tête où il faut sauver certains pions et pas d'autres). On est alors bien loin du coté "rigolo" du thème du jeu et celui-ci est toujours peu rythmé. Dans le genre, je préfère jouer à Rasende Roboter qui introduit une contrainte de vitesse et du jeu simultané. Avec ces contraintes les problèmes de placement prennent tout leur intérêt. Sans, le jeu est bien trop fade à mon goût.
En conclusion, Finstere Flure n'est vraiment jouable que quand il n'est pas drôle - à peu de joueurs - mais il n'est alors pas suffisamment intéressant pour le sortir souvent.

Aucun commentaireMasquer
 

L'avis de Grunt

De 6 à 10 parties jouées - 31 janvier 2007
 
Très Bon
  preview

Un tonnerre grondant, des gonds qui grincent, et un gracile son de gravier piétiné sont les bruits parcourant un manoir aux murs grimés de sanglant graffitis.

C’est dans ce lieu grouillant de gredins grelottants que s’avance inexorablement un monstre greffé, ressemblant grosso modo à un Frankeinstein blubesque, et mu par des ordres gravés sur de grises pierres tombales. Ses grognements glacent, et la cohésion initiale se transforme en dispersion, alors que tous semblent graviter autour du grosbill greffé.

« Va y avoir du grabuge …» annonce Vendredi, grincheuse à son habitude…
« Restons groupés! » grommèlent les galopins groggy, s’agrippant avec l’énergie du désespoir…
« Grâce nous soit faites » grimacent les grisonnants prêtres grabataires, s'enivrant de grog pour oublier.
« Trop groovy !» gueulent les rockeurs au gros coeur, griffonnant les paroles d’un hymne funèbre.
« Grouillez-vous ! » grondent les gradés de la police aux grolles polissées, gardant leur gravité.

De multiples groupuscules se forment, tentant de grappiller quelques mètres par ci, pour gruger quelqu'un par là, ou invitant gracieusement le greffé à se faire les griffes sur les autres, jusqu’à ce que des graines de champions grillent les survivants au poteau !

Un grand jeu pas forcément à gros nombre (et surtout si on se prend pas gras de la tête), et une grisante ambiance, jamais grognon ni grincheuse !

Grrrrrunt

N.B.: Le ton grrrandiloquant de cet avis fait référence au descriptif superbement kitch du jeu par Friedemann Friese au début des règles (à lire!!!), auteur de Fische Frippen Frikadellen, Fresh Fish et Funkenschlag, bref un gars qui aime le F, comme j'aime les GRRRRRRRRRR, ou Chabat les RRRRRRR!

 
  • Le déplacement du monstre très vicieux
  • Les illustrations et le ton du jeu
 
  • A éviter à 6 et 7 joueurs pour la longueur des parties
  • Sujet à l'analysis paralysis
Aucun commentaireMasquer

Laisser un commentaire:


Pour animer votre commentaire:
:D    :)    :lol:    ;)    ?:    :(    >:(
Nous n'acceptons plus de lien dans le texte de vos commentaires afin d'éviter les spams.
Merci de votre compréhension