Thème du jeu


La Route du Verre vous mène dans la forêt bavaroise du 18ème siècle. A l'aide de deux roues de production, vous devez assurer la fabrication de verre et de briques tout en gérant vos stocks des autres ressources. Vous aménagez votre propre coin de pays et y construirez divers bâtiments qui vous offriront de nombreux avantages.
 

L'avis de LudiGaume

6- De 3 à 5 parties jouées - 12 janvier 2014
 
Sympathique
  preview
Avertissement sur ses notations

La Route du Verre est le nième jeu de gestion de Uwe Rosenberg avec plus ou moins toutes les mécaniques caractéristiques à ses jeux. Un auteur prolifique, il faut en convenir.

Le jeu nous est offert dans une boîte pleine à craquer de matériel de bonne facture comme à chaque fois. Rien à redire, c'est très agréable à manipuler. Une règle sans faille, très détaillée, un guide qui vous met rapidement dans la partie. Donc aucune raison de ne pas y jouer.

Donc, c'est un jeu de gestion où il faut générer ses ressources afin d'en manufacturer d'autres. Le système de roue (2 par joueurs) est éprouvé et toujours très plaisant à manipuler et à jouer. La lecture des roues est aisée et leur manipulation facile même si parfois il faut faire attention à ne pas les bousculer car les pieds des aiguilles empêchent le petit plateau d'être à plat. Problème inhérent à tous les systèmes de roues mais ici le plateau étant individuel, il bouge plus. Rien de grave mais un peu de délicatesse ne sera pas de trop.

Le mécanisme de sélection des actions et des cartes est intéressant car il y a une prise de risque. Nul ne sait s'il pourra jouer les deux actions de sa carte, si les autres joueurs ont également joués la même carte. C'est un peu grisant mais cela ne colle pas avec un jeu de gestion. C'est un peu déplaisant de ne pas pouvoir faire les deux actions sur lesquelles ont comptaient. D'accord, on me dira que c'est justement le principe du jeu mais je trouve qu'introduire du chaos dans un jeu de pure gestion n'est pas très opportun. Alors, on pourra chercher des voies de développement alternatives en jouant des cartes moins convoitées mais non, la sauce ne prend pas avec moi.

La partie gestion est classique, construction de bâtiments pour obtenir de nouvelles voies de transformation, des points en fin de partie, ... Plusieurs parties seront nécessaires pour avoir une bonne vue d'ensemble des nombreux bâtiments disponibles. Un système éprouvé et un jeu qui semble équilibré dans son ensemble. Rien à redire.

La Route du Verre est un bon jeu qui ne m'a pas emporté dans la partie à cause du chaos introduit dans le choix des actions et l'impression d'un déjà vu chez Uwe Rosenberg. Le jeu me laisse l'impression du redondance dans la création de l'auteur. Peut-être que si je n'avais pas joué à ses jeux précédents celui-ci m'aurait laissé une meilleure impression.

A essayer pour faire sa propre idée...

 
  • Matériel impeccable
  • Le principe de choix des cartes, intéressant
  • La mécanique des roues de production
 
  • Le principe du choix des cartes, chaotique
  • Le thème pas très convaincant
6 commentairesMasquer

6 commentaires

  1. Bardatir 09:54 14.01.2014

    Je pense que vous catégorisez trop Uwe Rosenberg. Ce jeu est très proche du jeu Malédiction dans sa mécanique. C'est un jeu familial et non un jeu de gestion !

    Un jeu de guessing quoi avec un peu plus d'ambiance qu'a Agricola ! Le theme est moisi, et vert comme les jeux de Uwe, en ca, il y a un manque de rupture je vous l'accorde.

  2. ludigaume 20:59 14.01.2014

    @ Bardatir

    Il semble que nous n'ayons pas la même conception du jeu de gestion .
    Quand je dois avoir 3 ressources pour en produire une autre, c'est pour moi de la gestion. Encore plus, si je dois développer des bâtiments pour améliorer ma production.

    Je n'ai rien contre Mr Rosenberg mais celui-ci me laisse un goût de déjà vu.

    Enfin, il ne me viendrait pas à l'idée de le sortir en famille. C'est bien trop lourd.

  3. Bardatir 09:20 15.01.2014

    @Ludigaume,

    Je trouve personnellement que la mécanique principale n'est pas la gestion (dont la roue est très bien faites par ailleurs je trouve pour oublier cet aspect transformation.)
    Tout tourne autour du choix des cartes et de cette interaction forte.

    Quant a le sortir en famille, cela dépend de la famille, dans la mienne non, mais la famille allemande le sortira très facilement m'est avis pour plusieurs raisons :
    - L'interaction est proche d’être indirecte
    - Le matos est sympa
    - Les parties sont courtes
    - Je trouve qu'on s'amuse sans que la gestion soit dominante justement.

    A ce rythme, il y a du Chaos dans Keyflower ! plutôt de la maitrise, aussi bien qu'ici. Je ne défends pas ce jeu, mais j'essaie de comprendre :-)

  4. ludigaume 17:25 15.01.2014

    @ bartadir

    Mon avis est le mien et le restera.

    En ce qui concerne la famille allemande, je n'ai pas ces connaissances. Donc, je ne me permettrai pas de porter un jugement.

  5. Hojyn 15:23 16.01.2014

    Je me permets de rajouter un petit mot.

    Je n'ai pas non plus trouvé le jeu transcendant en multi, notamment parce qu'il est très difficile d'anticiper ses actions et qu'on peut vite avoir le sentiment de ne pas maîtriser grand-chose. C'est peut-être dû à un manque d'expérience, mais c'est mon ressenti.

    En revanche, La route du verre est devenu un de mes jeux préférés en solo : là on maîtrise beaucoup mieux ses actions et on peut établir une stratégie à long terme. C'est vraiment très agréable, ça se renouvelle bien et en plus la partie dure une demi-heure environ, on peut donc en faire plusieurs en peu de temps.

  6. kokaz13 10:12 18.01.2014

    Le mélange de gestion et d'opportunisme peut paraître indigeste aux yeux de certains.

Laisser un commentaire:


Pour animer votre commentaire:
:D    :)    :lol:    ;)    ?:    :(    >:(
Nous n'acceptons plus de lien dans le texte de vos commentaires afin d'éviter les spams.
Merci de votre compréhension