TinyButStrong Error in field [onshow.NbComments...]: the key 'NbComments' does not exist or is not set in VarRef. (VarRef seems refers to $GLOBALS) This message can be cancelled using parameter 'noerr'.
LudiGaume : Medina

Thème du jeu


Vous devez construire la Medina mais pas n'importe comment.

Serez-vous le plus agile pour construire les bâtiments les plus lucratifs ?
 

Description du jeu

preview
 
But du jeu


Mise en place


Déroulement de la partie


Fin de la partie


Pour bien commencer

débutez un palais d'une couleur déjà en votre possession de façon à ce qu'il soit coincé et comdamné à rester petit.
le placement du palais est très important : les marchands sont essentiels pour gagner. Placez vous aussi de façon à être le second à contrôler une tour (en se plaçant prés de la tour on se la fait souvent chiper).
gérez bien le nombre de palais qu'il vous reste à poser : pas question de n'avoir plus qu'un palais d'une couleur sans posséder le palais de cette couleur sur le plateau.
n'hésitez pas à compter les palais posés par chaque joueur. Cela sert à savoir ce que chaque joueur est suceptible de faire. Ou si cela vous barbe, estimez les palais restant à poser en comptant les palais déjà posés. C'ets moins précis mais utile quand même.
les marchands sont loin de vous ? Essayez de les coincer avec des palais afin de redébuter la colonne ailleurs.
posez un palais ou une bergerie crée une sorte de zone de controle ou rien ne pourra être construit. Servez-vous en pour empêcher quelqu'un de construire (et par exemple d'accéder aux murs, ou d'étendre son palais...)
attention aux murs en fin de partie : ils peuvent s'étendre loin et les possessions des tours peuvent beaucoup varier.
attention aux marchands en fin de partie : vous serez obligé de les jouer, alors ne donnez pas de points aux autres.
demandez aux autres joueurs de coopérer pour en coincer un autre : ça ne coute rien de demander !
jouez un maximum vos palais plutôt que vos pièces blanches - à garder pour la fin (attention tout de même à ne pas faire profiter aux autres du placement de vos marchands).
comme tous les palais ne sont pas placés, la moyenne réelle n'est pas à 5.
 
Descriptif rédigé par LudiGaume
 

L'avis de Raphaël

1 janvier 2005
 
Peu Captivant
  preview

Ce jeu est un des plus froids et étranges que j'ai essayé. La première chose qu'on remarque, c'est le matériel: gros cubes de bois qui sont très agréables à manipuler; en fin de partie, le plateau est vraiment très très joli. Mais en dépit du thème et de la beauté du jeu, il reste désespérément abstrait.

Rien à faire, je n'accroche pas, malgré que je puisse vous citer plein de jeux de majorités que j'adore, tels que Trias, El Grande, Wongar, San Marco, Tikal... la liste est longue.

Ce qu'il a d'étrange, c'est que vos adversaires peuvent s'attribuer "vos" constructions à n'importe quel moment, ce qui rend les tactiques très imprévisibles et dénude ce jeu de toute stratégie.
Je n'ai joué que quatre parties de ce jeu, toutes gagnées sans que je sois capable de vous indiquer comment ou pourquoi j'ai remporté la victoire.

Certains joueurs auront un avis assez opposé au mien, je ne peux donc vous conseiller de l'éviter absolument, mais plutôt de l'essayer avant de l'acheter.

Aucun commentaireMasquer
 

L'avis de Xavo

De 6 à 10 parties jouées - 25 juin 2006
 
Sympathique
  preview

Médina propose un des plus beau matériel de jeu. Les couleurs sont belles et toutes les pièces sont en bois. La ville construite est vraiment jolie au terme d'une partie. De plus, tous les marqueurs et paravents sont présents et il ne manque rien pour jouer.

Médina est le chouchou du web français puisqu'il a reçu le TricTrac d'Or et le prix Netjeux. De plus, Ludagora permet d'y jouer en ligne en français.

Ce qui fait l'interet de ce jeu est que les joueurs construisent ensemble les palais. Pourtant un palais ne pourra appartenir qu'à un seul joueur. "Faut-il aggrandir, attendre que d'autres le face ou prendre le palais à son compte ?" est une question récurrente. Ainsi, on joue bien plus contre les autres que pour soi. Le but est surtout de créer une situation où on pourra profiter de la pose des autres plus que de vraiment contrôler son développement. Il faut éviter de jouer des coups qui favoriseraient un joueur. Et c'est ici que se trouve la limite de ce jeu : de très nombreuses fois, le choix est très difficile car on ne controle evidemment pas ce que font les autres et que l'efficacité de chaque objet posé dépend fortement de leurs actions. Les possibilités peuvent souvent se réduire à de mauvais coups et il faudra choisir le moins mauvais. A certains moments, on ne sait vraiment pas quoi jouer. En plus, il faut toujours poser deux pièces : imaginer à quel point cela est pénible si le premier coup vous laisse déjà très sceptique ! La "variante francaise" (issue d'un flou dans la traduction de la règle) renforce cette indécision : on ne peut débuter la construction d'un nouveau palais que lorsque le palais précédent de la même couleur a été pris par un joueur. Dans la règle originale, dès qu'un palais ne peut être agrandi, on peut entamer la construction d'un nouveau palais de la meme couleur, sans que le palais précédent n'ait été pris.
Il n'y a donc pas vraiment de coups décisifs : à Médina tout se fait petit à petit en priant les dieux que les actions des autres vous profitent. La victoire se gagne vraiment dans la durée.
Tout cela me frustre énormément et manque franchement de rebondissement. Après deux parties sur table, j'avais laissé tomber ce jeu à qui je collais volontier les pires notes sur le web faute de plaisir et d'ambiance. Et puis j'ai réessayé en version "online" afin de comprendre pourquoi tant de monde aime Médina. Les subtilités du jeu se sont dévoilées au fil des parties et le jeu est bien moins ennuyeux en jouant un coup par jour ! On réfléchit un peu et si il n'y a rien de bien à faire, on prends le moins pire et on passe à autre chose. Au moins, ça ne dure pas toute une soirée ! Pour ce qui est des subtilités du jeu, je vous invite à en découvrir une partie ci-dessous : il y en a pas mal, mais il vous faudra du temps pour apprivoiser ce jeu. Vous verrez qu'on a pas souvent "la main" pour mettre tout ça en place.

En conclusion, je dirais que Médina est à réserver aux joueurs masochistes capables de prendre du plaisir avec un jeu uniquement stratégique, mais pas trop quand même, et qui demande du temps pour être apprécié.

Aucun commentaireMasquer

Laisser un commentaire:


Pour animer votre commentaire:
:D    :)    :lol:    ;)    ?:    :(    >:(
Nous n'acceptons plus de lien dans le texte de vos commentaires afin d'éviter les spams.
Merci de votre compréhension